EN TOUTE DISCRETION

Posté le 25 avril 2017
EN TOUTE DISCRETION

COMPTE-RENDU DE L’ASSEMBLEE GENERALE DE L’ASSOCIATION DU PIN SUR LA PLANCHE
Tenue le vendredi 17 Février


Comme exigé par la loi nous avons donc tenu l’AG de l’association et ayant reçu des pouvoirs en suffisance la réunion a suivi un cours normal.


RAPPORT MORAL DU PRESIDENT

Le Président Simone a résumé les actions menées au cours de l’exercice 2016. Une trentaine d’adhérents est à jour de cotisation. Les travaux ont porté essentiellement sur la parcelle de Mios. Des révisions ont été effectuées sur les parcelles antérieures. En perspective nous avons une proposition sur Hourtin.


RENOUVELLEMENT DU BUREAU
Le Président Simone est réélu à l’unanimité des voix exprimées.
Le Trésorier Léonard est réélu à l’unanimité des voix exprimées.
Le poste de Secrétaire demeure vacant faute de candidature.
La séance est levée.
NB l’association « Du pin sur la planche », déclarée d’intérêt général, a pour objet de planter une allée de pins parasols traversant l’Aquitaine de Soulac à Dax. Elle a été fondée en 2000 dans les suites de la tempête de dec 1999.


EN TOUTE DISCRETION
Parfois je me demande si le système informatique utilisé par notre effervescent Président n’est pas défaillant car, personnellement, je n’ai jamais reçu la convocation pour l’AG de l’association. J’en connaissais la date puisque j’avais été consulté pour son choix mais sinon je n’en aurais rien su. Je n’ai peut-être pas été le seul car personne ne m’a mentionné cet important évènement qui, on peut l’affirmer, scande le déroulement de l’année associative et culturelle de la Métropole au même titre que, par exemple la fête du Fleuve ou le Festival des films archéologiques.
Donc la veille de la date fixée l’ineffable Président Simone me confie qu’il a reçu deux pouvoirs de cotisants ne pouvant participer à la réunion et, il faut bien dire la chose, aucune promesse de déplacement effectif.


C’est bien la première fois depuis une douzaine d’années que je constate un bide aussi magnifique et c’est pourquoi j’incrimine un problème informatique. C’est un coup dur car ces rassemblements formels nous ont laissé de bons souvenirs cf accessibles sur le site:
*Réunion au sommet dec 2005
*Compte-rendu AG 2009
*Distraction présidentielle 2010
*Avec la participation exceptionnelle de … 2012
*C’est à vous la Mercedes monsieur Simone ? 2013
*Assemblée Générale de l’Asso Dec 2015.

Nous étions donc, au bureau, légèrement décontenancés mais…
Mais il en faut plus pour nous abattre et nous avons décidé de tenir l’AG en toute discrétion et en voiture sur le chemin de la révision d’une parcelle lointaine, Hourtin. Le rapport moral du Président n’en a été que plus détendu. Il a rappelé qu’en toute fin d’année 2015, après la dernière assemblée, l’association avait eu les honneurs de la presse sous forme d’un article du journal Sud-Ouest en date du 26 décembre relatant la venue d’une classe du collège de Mios sur notre parcelle. Le confiant Président Simone escomptait que les gamins enthousiasmés par l’expérience auraient à coeur de persuader leurs parents de les emmener tous les dimanches, et spécialement pendant l’été, entretenir les plantations et les arroser par temps de sécheresse. Il a été un peu déçu, il le reconnut de bon coeur.
Par ailleurs le novateur et visionnaire Président Simone s’est entiché d’un nouveau produit qui, sous forme d’une poudre à parfum de savon, sera répandue aux racines de tous les nouveaux sujets plantés. Cette lessive poudre est censée absorber l’humidité de la terre et des précipitations pour la restituer peu à peu dans les moments difficiles. Bon, il y croit.


Les expéditions ont porté essentiellement sur le triangle de Mios, une extension de la lande concédée par la mairie et dont je ne suis pas, à dire vrai, persuadé qu’elle soit dans l’alignement de notre Allée. Mais pas très loin quand même. Il n’y a pas eu les copieuses réunions à une quinzaine de volontaires comme par le passé mais des expéditions de 3 ou 4 personnes fortement motivées. Le vaillant Président Simone s’étant privé de vacances estivales (amplement méritées pourtant) s’est proposé pour entretenir les plantations antérieures. Personne n’a fait mine de l’en empêcher, d’ailleurs. Il n’est pas allé jusqu’à Naujac Pin sec mais a beaucoup oeuvré (8 ou 10 sorties) sur Hourtin La Renardière, Le Temple chez Guillem, chez les militaires du camp de Souge et sur la parcelle de Saint-Hélène. Il a constitué des réserves d’eau sous formes de bidons d’huile d’olive recyclés qui seront bien utiles sous peu. Ayant essuyé quelques rebuffades à Carcans pour cause d’enthousiasme incompris il s’est dispensé de réviser les deux parcelles incriminées mais ne désespère pas de rétablir le contact. Ce ne sont là que les aléas d’un projet dont le développement se mesure en dizaines d’années, voire plus (certainement plus, en fait).


Le problème suivant est que la population animale endémique se révèle insuffisamment informée du caractère grandiose de cette allée. Sinon comment expliquer que les pins parasols que nous plantons soient si souvent bousculés, déterrés, grignotés? Il faut comprendre que leurs voisins, les pins maritimes, sont maintenant hors de danger du fait de leur haute taille, nos misérables plants paraissent ainsi beaucoup plus alléchants. Nous pensons tenir la solution sous forme de répulsif à répandre deux fois par an sur les parties les plus tendres des arbustes. Reste le problème des sangliers qui fouillent le paillage à la recherche des vers du compost que notre écologique Président confectionne dans quelque recoin de son immense appartement (non, je plaisante, dans sa cave).
Pour l’heure nous avons, pendant la réunion, cherché en vain des glands de chêne liège, une espèce bien adaptée à notre terrain mais qui s’obstine à produire ces graines à l’automne alors que c’est en Février que nous pensons à les collecter.


A Hourtin nous avions rendez-vous avec un sympathique propriétaire qui s’est fait un plaisir de nous accueillir sur ses terres. Ce sera notre prochain terrain d’action et nous avons planté deux pins parasols sur l’airial qui précède une vaste prairie bordée de « rouyons » (fossés) que nous ne pourrons que très partiellement planter car ce n’est pas sa vocation. Nous aurons un tronçon d’Allée en pointillés mais le cadre est d’un calme enchanteur. Nous vous donnerons bientôt l’occasion de découvrir l’endroit.


Afin de repérer les parcelles inscrites sur le trajet de l’Allée et qui seraient susceptibles de profiter de nos activités car récemment plantées nous avons utilisé le système Pygma. Malheureusement il existe un décalage de trois ans entre la prise de photos et leur accès sur nos cartes. Nous avons envisagé la location d’un drone, il semble que leur autonomie soit insuffisante. Nous pensons utiliser un avion de tourisme dans les prochaines semaines, quoique le Président ne soit pas très chaud à l’idée de s’envoyer en l’air.


Notre Association est donc tout ce qu’il y a de vivante, n’hésitez pas à nous adresser votre participation annuelle dont le montant est inchangé :
20 euros (tarif couple 30 euros).

 


Olivier F. Léonard mars 2017

Commentaires (0)

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.