Safari en altitude

Posté le 13 mai 2009

Le piéton arpentant les ruelles de la vieille ville ne doute de rien quand il croit avoir tout vu de son trottoir. Il estime que pour remarquer tel mascaron pittoresque, tel balcon ouvragé il a compris le mystère des lieux. Des locataires discutent sur le pas de leur porte, un chien errant renifle le pied des murs, une vieille dame entrouvre sa croisée pour mieux surveiller sa voisine.
« Pfeeuh, se dit le piéton, c’est d’un banal à pleurer. Vivement les vacances, je partirai au delà des mers vers l'aventure. »

 

Inutile d'aller si loin, petit bonhomme, les sensations fortes tu peux les rencontrer ici même, au cœur de Bordeaux.

à grandes enjambées

Posté le 14 avril 2009

Ce début d’année 2009 voit notre dynamique association étendre ses activités à la commune de Carcans. Alors que les saisons précédentes nous nous sommes battus contre les ajoncs aux épines agressives, contre une végétationproliférante qu’il nous fallait parfois éclaircir (paix aux pins maritimes victimes innocentes de nos menées), contre des reliefs chaotiques, des fossés profonds, trop souvent emplis d’une eau glacée, contre la pluie, le froid, le vent mauvais, cette fois-ci nous avons accès à des parcelles plus civilisées lors de journées agréables.

La semence de l'ancêtre

Posté le 06 février 2009

Samedi 31 janvier 2009, dans la nuit, la tempête Klaus balaie l’Aquitaine : douze victimes, toits arrachés et forêts dévastées.

Lundi 2 février, nous apprenons que le pin de la Glacière a été abattu pour raisons de sécurité par les services municipaux.

 

Retour sur image : l’arbre de la Glacière est connu pour être le pin parasol le plus vieux de l’agglomération bordelaise. Depuis trois cents ans, si l’on en juge par les gravures du XVIII siècle, il ombrage la route qui mène de Bordeaux à Mérignac, à côté de la tour ronde qui fût un entrepôt à glace.

Sorties de rentrée

Posté le 08 novembre 2008

La première expédition, le 12 octobre a regroupé douze planteurs, mélangeant vétérans de la houe et du bédouche et néophytes. Le temps s’avérait quasi estival et, l’heure étant déjà avancée, nous avons choisi de commencer nos occupations par le déjeuner. Il faut souligner parmi les boissons consommées avec modération l’apport d’un vin blanc du canton de Vaux, suisse quoi, en apéritif et d’un excellent armagnac en fin de parcours. 
Sous la direction bienveillante de notre Président la conversation a très vite atteint les sommets de la connaissance humaine. Nous en savons maintenant long sur, par exemple, l’Angélique des estuaires et sur l’aménagement de l’ancienne caserne Niel non loin du jardin botanique. Il y a donc une certaine cohérence dans le choix des sujets de débat.

Des collégiens à Naujac

Posté le 24 juin 2008

Tout s’est (presque) déroulé selon les plans établis.
Depuis plusieurs mois les élèves de 6ième du collège Cheverus de Bordeaux, sous la houlette de leur professeur de sciences nat (SVT), mademoiselle Johanna, avaient fait germer des pignons de nos chers pins parasols.
Et ce mardi 24 juin 2008 était le jour fixé pour les planter sur la parcelle de Naujac sur Mer qui nous est actuellement dévolue. Au cours du pique-nique pris sur place, dans la bonne humeur et dans les ajoncs, le Président Simone s’est fendu d’un petit topo explicatif sur la technique, enfouissement, paillage, mise place de la jupe de protection, repaillage, filet anti-chevreuils.

Pas de plage pour Pablo

Posté le 16 juin 2008

L’expédition de plantation des pins parasols est une épreuve qui se déroule en deux étapes. Si l’action sur le terrain est de nature physique et conviviale son montage préalable relève de la diplomatie.
Notre Président vénéré est au départ, c'est-à-dire 4 à 5 jours à l’avance, plein d’optimisme. Il est évident pour lui que l’immense majorité de ses amis et sympathisants ne rêve que de se lever tôt (enfin pas trop) le dimanche matin, de se vêtir comme un ouvrier du bâtiment, de trouver de bons gants et un thermos de café pour se précipiter vers le lieu du rendez-vous qui est classiquement la place Tourny, devant l’hôtel de la Marine.

Nouveaux horizons

Posté le 19 mai 2008

« Pour bien faire nous devrons partir à 15 ou 20 planteurs dimanche prochain ! Cela permettra de constituer 4 équipes solides et d’avancer sérieusement. On fera de même le dimanche suivant et ainsi les collégiens de Cheverus n’auront plus qu’à enfouir les pignons qu’ils ont fait germer lorsqu’ils viendront à la mi-juin. »

 

Dans un monde idéal cela se serait passé comme cela. Dans une réalité plus austère nous étions quand même six, et pas des bras cassés, ce dernier dimanche de mai. Et nous avons fait faire de beaux progrès à la Grande Allée.

<<  1 2 3 4 [56  >>