Avec la participation exceptionnelle de...

Posté le 18 février 2012

Dans ses moments d’euphorie le Président est convaincu de pouvoir entrainer dans son sillage toute personne sensée et un minimum sensible à la problématique de la nature, de sa sauvegarde, de son embellissement. Par ailleurs son jeunisme latent l’incite à attirer dans notre groupe tout ce qu’il rencontre de bipèdes de moins de trente ans, de préférence chromosomiqués XX.
Il s’ensuit que les participants à cette Assemblée Générale Annuelle de l’Association Du Pin sur la Planche étaient de nature et d’origine diverses. Sur les quinze personnes qui ont fait acte de présence, je n’ai relevé que six adhérents à jour de leur cotisation. Plutôt qu’une assemblée ce fut une réunion d’information et de promotion de notre projet, il suffit de s’entendre sur le thème.


Nous n’avons d’ailleurs rien perdu à cette extension du public avec la présence de quelques ravissantes créatures qui ne manqueront pas de, très prochainement, venir nous accompagner en forêt, manier la houe et arracher la molinie sous la férule impitoyable du personnel d'encadrement. C’est, pour ainsi dire, chose faite.
Parmi les membres authentiques de l’asso il faut signaler la participation exceptionnelle de Monsieur le Père du Président.
Chez lui les années et l’expérience ont assagi les réactions parfois trépidantes que l’on peut observer chez son fils. Celui-ci s’est tenu, en présence de son géniteur, plus mesuré qu’à l’accoutumée. Dans ces conditions il serait souhaitable de faire venir systématiquement Monsieur Simone père, afin que les expéditions de plantations gagnent en sérénité. Le Bureau réfléchit à cette invitation.
Sinon, les comptes ont été approuvés comme d’habitude, chacun craignant d’être désigné Trésorier d’office s’il manifestait la moindre objection, le rapport moral du Président applaudi. Nous avons appris qu’après une campagne 2011 glorieuse et efficace en dépit de la sécheresse, nous avions pour ainsi dire achevé la traversée du camp de Souge. Il nous faut maintenant attaquer au Sud le terrain d’essai des missiles dont les responsables paraissent perméables à notre projet. Peut-être parce qu’ils ne nous ont pas encore rencontrés, soyons honnêtes.


Cette partie de la soirée qui, donc, aurait dû se dérouler dans l’intimité complice des seuls adhérents, s’est achevée un peu rapidement car le restaurateur a jugé bon de hausser le niveau de la musique d’ambiance et que nous n’avons pas entendu la fin de l’exorde présidentiel. Sans bouger d’un centimètre nous avons pu passer à table. Le repas marocain a été un franc succès de par la qualité de la nourriture, chacun ayant choisi après l’entrée, entre tajine de poulet et couscous royal, la bonne bouteille de St Emilion apportée par le chef et aussi de par la bonne humeur du patron Hassan et de son oncle. La soirée s’est achevée sur une prestation musicale bienvenue, l’oncle jouant du (de la ? ) oud, un instrument à cordes, et son neveu marquant le rythme sur un tambourin.


Nous sommes ressortis dans le froid de ce mois de Février rassurés quant à la pérennité de l’association et convaincus de la pertinence de son activité.

 

par Olivier F. Léonard - Février 2012

Commentaires (0)

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.